Site de l'académie de Versailles

Accueil > Projets pédagogiques > TICE > Les logiciels libres

Les logiciels libres

vendredi 5 septembre 2014 par B.Oliva

Les logiciels libres

L’expression « logiciel libre », donnée par Richard Stallman, fait référence à la liberté d’exécuter, de copier, de distribuer, d’étudier et de modifier un logiciel. Plus précisément, elle fait référence à quatre libertés définies par la licence d’un logiciel, données à un individu ayant acquis une version du logiciel [1] :

  • la liberté d’exécuter le logiciel pour tous les usages ;
  • la liberté d’étudier et de modifier son fonctionnement, notamment pour vérifier son fonctionnement et pour l’adapter à ses besoins ;
  • la liberté de redistribuer des copies ;
  • la liberté de distribuer des versions modifiées, pour en faire profiter toute la communauté.

A ne pas confondre :
Freeware (ou gratuiciel) : logiciel propriétaire distribué gratuitement sans toutefois conférer à l’utilisateur certaines libertés d’usage
Opensource : logiciel au code source ouvert, pour permettre à plusieurs personnes de travailler dessus. La différence avec le logiciel libre n’est pas évidente, aussi pour les explications techniques, c’est par ici que ça se passe.

Les formats ouverts

Les logiciels libres utilisent des formats ouverts.

Lorsque vous enregistrez un document sur votre ordinateur, celui-ci est placé dans un fichier informatique. Que ce soit du texte, une image, de la vidéo ou tout autre type de réalisation, il sera enregistré sous une forme codée spécifique : le format de fichier. [2]

Les formats ouverts sont généralement créés dans un but d’interopérabilité. Un document enregistré dans un format ouvert sera indépendant du logiciel utilisé pour le créer, le modifier, le lire et l’imprimer. L’interopérabilité laisse le choix du logiciel pour utiliser le document libre. [3]

A l’inverse, il existe Les formats fermés ne sont pas libres d’utilisation. Ses spécifications ne sont pas connues, et donc on ne peut pas créer de logiciel qui sache lire ou écrire ce type de format, ou alors il existent des restrictions légales à son utilisation (licence d’utilisation).

Pourquoi est-il préférable d’utiliser des formats ouverts ?

Des exemples de logiciels libres

Bureautique : LibreOffice, Notepad++, LaTex, 7-Zip
Logiciels multimédia : VLC, Gimp, Inkscape, Sweethome3D, Blender
Internet : Firefox, Thunderbird, Filezilla
Systèmes d’exploitation : Debian, Ubuntu

Etc...

Où trouver des logiciels libres ?
L’annuaire du libre chez Framasof
www.pack-logiciels-libres.fr

Sources

Le portail Wikipédia des logiciels libre
Framasoft
APRIL (Association pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre)


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Le Rondeau (académie de Versailles)
Directeur de publication : Marie Le Barazer