Site de l'académie de Versailles

Accueil > Enseignements > Histoire géographie > Histoire > Témoignage de Madame Marie-Josée Chombart de Lauwe

Témoignage de Madame Marie-Josée Chombart de Lauwe

vendredi 27 janvier 2012 par Elodie SALZENSTEIN

Le lundi 23 Janvier, le collège a accueillit Madame Marie-Josée Chombart de Lauwe qui est venue témoigner de son histoire durant la seconde Guerre Mondiale et de ses conditions de vie dans le camps de déportés de Ravensbrûck à l’attention des classes de Troisièmes.

Adhérente de la Ligue des droits de l’homme, elle fait partie de la présidence collégiale de la FNDIRP (Fédération Nationale des Déportés et Internés Résistants et Patriotes) et depuis 1996 assure la présidence de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

voir sa biographie sur l’Encyclopédie libre : http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Jos%C3%A9_Chombart_de_Lauwe et son témoignage dans "Toute une vie de résistance", Marie-José Chombart de Lauwe, 1998, chez Graphein et le site de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation : http://www.fmd.asso.fr/web/index.php .

Depuis la libération du camp, il y a soixante-trois ans, Marie-José Chombart de Lauwe a tenu sa promesse envers celles et ceux qui n’en sont pas revenus : témoigner, poursuivre la résistance : « Il ne faut pas baisser la garde, jamais. » Hélène PERRAUDEAU.

27 janvier : Journée de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité

La France a retenu la date du 27 janvier, anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, pour cette journée de la mémoire. [...] Cette journée de la mémoire devra faire prendre conscience que le mal absolu existe et que le relativisme n’est pas compatible avec les valeurs de la République. En même temps, il faut montrer que l’horreur s’inscrit dans une histoire qu’il convient d’approcher avec méthode, sans dérive ni erreur. Ainsi appartient-il à notre institution de faire réfléchir les élèves à l’Europe du XXème siècle, avec ses guerres et ses tragédies, mais aussi à ses tentatives de synthèse autour des valeurs des droits de l’homme et à sa marche vers l’unité. Il est nécessaire de montrer aux jeunes que ces valeurs ne sont pas de simples mots. Leur respect dans tous les pays du monde est fondamental et nécessite de la part de chacun d’être attentif à ce qui menace ces valeurs et actif pour les défendre."
B.O. n°46 du 11 décembre 2003 : www.education.gouv.fr

LA DEPORTATION PARTIE DE FRANCE : 165 000 déportés

89 000 déportés
au titre de la répression de la lutte contre l’occupant
(résistants ou opposants politiques, otages ou victimes de représailles) mais aussi comme droits communs, homosexuels. (selon les résultats des recherches au 1er janvier 2007)

60 % sont revenus

76 000 déportés, dont 11000 enfants,
au titre des persécutions antisémites et dans le cadre de la mise en œuvre de la « solution finale de la question juive » en Europe.

3 % sont revenus (site de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation)

Portfolio


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Le Rondeau (académie de Versailles)
Directeur de publication : Marie Le Barazer